A.G. 11/12/2008

Assemblée Générale Constitutive
de l’association « Vignes de Tarentaise »
jeudi 11 décembre 2008
Procès-verbal -

 

Présents

Environ 70 personnes sont venues pour s’informer sur la création de cette association.

28 personnes ont adhéré.
 

Introduction

 Fabrice Pannekoucke, Vice-Président « Développement Durable » de l’Assemblée du Pays Tarentaise Vanoise (APTV) introduit la réunion en soulignant l’intérêt des élus pour les vignes, qui au même titre que les vergers font parti d’un patrimoine qu’il s’agit de sauvegarder.

La création d’une association permettra de lancer une dynamique avec la réalisation d’actions ciblées et variées en vue de la sauvegarde de ces vignobles.

Les collectivités territoriales sont prêtes à accompagner financièrement ces démarches lorsqu’elles se mettront concrètement en place.

 

Présentation de Pascal Golliet, initiateur de la démarche

 Présentation personnelle

Pascal Golliet se présente : 47 ans, en Savoie depuis 6 ans, avec un projet de reconversion professionnelle dans la viticulture.

En 2003-2004, il suit une formation en viticulture et en œnologie et recherche un cadre d’installation. En 2005, il s’installe à la Côte d’Aime.

Ces motivations concernant son choix d’installation sont multiples :

  • Soutenir l’engagement des élus de la Côte d’Aime pour réhabiliter le vignoble,

  • La commune présente un réel potentiel foncier et climatique,

  • Il est sensibilisé aux problèmes engendrés par l’abandon des vignes en Tarentaise.

Il a par ailleurs un projet personnel en cours :

  • Exploiter à terme ½ ha de vignes replantées (4000 pieds), produire et commercialiser 3000 litres de vin en double activité

  • Actuellement il a déjà défriché 3000 m² et replanté 1000 m², soit 900 pieds et a exploité jusqu’à 3000 m² de vignes anciennes et produit 1300 litres de vin en 4 vendanges.

 

Rappel du contexte « Tarentaise »

L’arrivée des vignes en Tarentaise daterai de l’implantation des romains dans la vallée, soit au 1er siècle après J.C

L’apogée est atteinte au 19ème siècle où l’on ne compte pas moins de 2000 ha de vignes cultivées dans la vallée.

Aujourd’hui sur l’ensemble de la Tarentaise, environ 30 ha sont cadastrés en « vignes » et moins de 10 ha sont exploités.

Les causes du déclin sont nombreuses :

  • Après la crise du phylloxéra les vignes ont été replantées en variétés hybrides à fort rendement répondant aux besoins de l’époque : le vin est un « aliment »,

  • Les productions étaient dédiées uniquement à la consommation familiale,

  • Le vignoble de Tarentaise est resté en dehors des politiques d’aménagement agricole (hors AOC),

  • L’évolution des tendances de consommation n’est pas perçue : le vin devient une boisson « plaisir »,

  • Il y a un réel désintérêt des nouvelles générations pour la vigne et le vin.

 

Les points forts pour un renouveau de la vigne en Tarentaise sont :

  • Un terroir à forte image et à grande variétés,

  • Un potentiel important de surfaces de plantation,

  • Une tradition vinicole, un attachement à la terre,

  • Un nom, le « Paché » (piquet), « celui qui tient », reconnu,

  • Des débouchés commerciaux locaux possibles (stations),

  • Une motivation et une volonté de certains passionnés,

  • Un projet transfrontalier avec le Val d’Aoste.

 

Les points faibles :

  • Un manque d’intérêt chez de nombreux « locaux »,

  • Des habitudes chez certains vignerons qui ne développent pas un vin de « qualité »,

  • La parcellisation des terrains,

  • L’emprise du bâti et la concurrence foncière,

  • Les coûts de production élevés (liés à la pente),

  • La morosité du secteur du vin en France à l’heure actuelle,

  • Une réglementation complexe.

Propositions pour la constitution d’une association :

Les buts :

  • Sauvegarder, rénover un patrimoine viticole et paysager, faire vivre une tradition,

  • Relancer l’activité viticole et l’entretien des coteaux en incitant les habitants à retrouver le chemin des vignes,

  • Echanger des savoirs et savoir-faire,

  • Proposer de produire un vin de qualité en adaptant les techniques viticoles et de vinification,

  • Accompagner et soutenir un projet viticole permettant un rapprochement avec le Val d’Aoste.

Les actions :

Communiquer :

  • Mettre en place des stages, des formations pour apprendre à tailler, entretenir son vignoble, reconnaitre et faire face aux maladies, mieux connaitre le « fonctionnement biologique » d’une vigne, connaitre des techniques de vinification qui peuvent permettre d’améliorer la qualité du vin,

  • Proposer des animations locales : des dégustations lors de foires, fêtes de village,…, des visites du vignoble,

  • Organiser des initiations à la dégustation des vins,

  • Développer « l’oenotourisme » (sur les coteaux de Tarentaise ou organiser des visites des autres vignobles alpins, dans le Valais, le Val d’Aoste,…),

  • Créer un site internet pour communiquer au plus grand nombre.

Préparer l’avenir :

  • Poser les bases pour réaménager le vignoble : maintenir l’existant en mettant en lien les propriétaires et de « nouveaux bras », soutenir les vignerons (apport de techniques, de connaissances,…), défricher, aider aux choix des cépages (en cas de replantation, planter des cépages plus adaptés), privilégier des zones de plantation cohérentes d’un point de vue de l’accès et des paysages, inciter les communes à planter des vignobles communaux « patrimoniaux ».

  • Fédérer les producteurs autour de projets communs (vins, jus de raisin)

  • Définir des synergies avec les vergers (mise en commun de matériel commun : presse, embouteillage,…)

  • Projeter une finalité économique hors association

  • Etudier le potentiel commercial

  • Prendre l’exemple du vignoble du Val d’Aoste.

Proposition d’un nom d’association

Pascal Golliet propose à l’assemblée de choisir le nom de l’association :

3 noms sont présentés et l’assemblée est invitée à en proposer d’autres

  1. « Association pour le Renouveau du Vignoble de Tarentaise »

  2. « Retrouver le chemin des vignes en Tarentaise »

  3. « Vignes de Tarentaise »

La première proposition récolte 3 voix.

La seconde 12,

La troisième 20.

« Vignes de Tarentaise » constituera donc le nom de l’association.

Vote de la cotisation

Il est proposé de fixer le montant de la cotisation à 15 €.

L’assemblée est d’accord et vote ce montant.

Vote des statuts

(cf. statuts en pièce jointe)

Pascal Golliet propose les statuts.

Un participant souligne qu’une réunion du C.A une fois par an est un peu juste.

Pascal Golliet indique que les statuts laissent la possibilité d’organiser de nombreuses réunions du C.A. Il est seulement indiqué qu’une fois par an est un minimum. « Le Conseil d’Administration se réunit au moins une fois par an sur convocation du Président (…) »

Ce participant souligne également qu’il peut être privilégié le vote à main levé à la place du vote à bulletin secret.

Il est répondu que pour être conforme aux propositions de statuts de la sous-préfecture cet aspect sera conservé dans les statuts. Néanmoins, si à chaque réunion l’ensemble de l’assemblée est d’accord, il sera privilégié le vote à main levé.

Enfin un autre participant demande qu’il soit plutôt proposé que les convocations soient envoyé 10 jours avant, à la place de 15 car trop tôt, les courriers et dates se perdent…

L’assemblée acquiesce et Pascal Golliet prend note de cette remarque pour modifier la proposition de statut.

Enfin, pour faciliter l’inscription de participants volontaires au CA et au bureau il est proposé de réduire à 6 personnes les membres du C.A et à 3 les membres du bureau (9 et 4 proposé initialement).

L’Assemblée délibère à l’unanimité sur les statuts ainsi proposés.

Les statuts seront très prochainement déposés en sous-préfecture et l’association va commencer à réfléchir sur les actions 2009.

Vote du Conseil d’Administration

6 personnes se sont proposées pour faire partie du conseil d’administration.

Il s’agit de :

Mme Véronique Gensac,

M. Pascal Golliet, La Cote d’Aime,

M. Frédéric Bellon, d’Aime

M. Jean-Paul Chenu, d’Aime

M. Jean Robino, d’Aime

M. Gilles Girard, La Côte d’Aime

 

Les membres du C.A désigneront le bureau le vendredi 19 décembre prochain.

telecharger pdf fichier PDF                                              fichier WORD telecharger

 


 
 

A voir :